RUE IMAM EL HADJI FANSOU BODIAN DE L’UNITE 24

RUE IMAM EL HADJI FANSOU BODIAN DE L’UNITE 24

DENOMINATION DE RUE

Par la volonté de la municipalité des Parcelles Assainies de rendre un hommage public à des personnes dont le mérite, le courage ou le dévouement ont marqué l’histoire de notre cité, a décidé par délibération N°004 et N°005 /CPA/SM du 03 Janvier 2017, la rue comprise entre les unités 24 et HLM Grand-Médine porte désormais le nom « RUE Imam El Hadji Fansou BODIAN » et celle comprise entre les Unités 15 et le quartier 15 extension «Rue El Hadji Sidya DRAME».

Plusieurs personnalités de la localité et d’ailleurs ont tenu à rehausser de leur présence ces cérémonies organisées le 30 Avril 2017 pour El Hadji Fansou BODIAN et 03 juin 2017, El Hadji Sidya DRAME.

Nous reproduisons in extenso les discours de Monsieur Birane LY, délégué de quartier de l’unité 24 Abdoulaye Matar DIOP, Grand Sérigne de Dakar, Pierre GOUDIABY ATEPA, Président du Collectif des Cadres Casamançais et du maire, Moussa SY.

 

la rue comprise entre les unités 24 et HLM Grand-Médine porte désormais le nom « RUE Imam El Hadji Fansou BODIAN »

Moussa SY rend hommage à un Digne Fils de la Casamance.

Né en 1942 à Diégoune, dans l’arrondissement de Tendouck, en plein Blouf, El Hadji Fansou Bodian est un chef religieux, un soufi humaniste, connu à travers la Casamance et dans des pays de la sous-région comme la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali et la Mauritanie.

Après avoir séjourné dans plusieurs pays (Maroc, Egypte, Tunisie, Arabie Saoudite, Iran et Syrie), pour approfondir ses connaissances islamiques, il s’est établi à Bignona pour vulgariser l’Islam.

 

Considéré comme l’une des grandes figures de l’Islam dans la région de Ziguinchor, El Hadji Ousmane Fansou Bodian a réussi à implanter un réseau de plus de 300 écoles et instituts islamiques pour la formation des jeunes et l’encadrement de plusieurs imams sénégalais et de pays étrangers.

Il est aussi connu pour ses nombreuses démarches dans la recherche de la paix en Casamance et l’instauration d’un dialogue interreligieux. Etaient présents à cette rencontre l’architecte Pierre Goudiaby Atépa, Ousmane Sonko, les ressortissants de Bignona à travers l’ARD mais aussi le collectif des cadres casamançais.

 

S.S.D

Related posts