Présidente du Comité de Gestion de l’Ecole, Madame Ndèye SARR très satisfaite du travail abattu par son équipe et des résultats obtenus au CFEE et à l’entrée en sixième, ouvre son cœur pour nous donner de plus amples détails. Dans cette discussion à cœur ouvert, elle liste les réalisations du CGE, les attentes surtout concernant la mairie et n’occulte pas les difficultés dont elle attend, dans les meilleurs délais, les solutions idoines.

Présidente du Comité de Gestion de l’Ecole, Madame Ndèye SARR très satisfaite du travail abattu par son équipe et des résultats obtenus au CFEE et à l’entrée en sixième, ouvre son cœur pour nous donner de plus amples détails. Dans cette discussion à cœur ouvert, elle liste les réalisations du CGE, les attentes surtout concernant la mairie et n’occulte pas les difficultés dont elle attend, dans les meilleurs délais, les solutions idoines.

 

Parlant du comité de gestion Madame Ndèye SARR confi e qu’elle exerce la fonction de présidente du comité de gestion l’école 24 depuis 2009.

Pour elle, le travail est à la fois facile et difficile. Car «Nous tenons notre mandat des populations qui nous ont élu pour les représenter. Nous avons pris le relais d’une équipe et notre ambition était de faire mieux qu’eux.

Dieu merci nous nous attelons à cette tâche et les résultats sont là pour le prouver », confirme Madame Ndèye SARR. Le travail du comité de gestion de l’école consiste à assister l’équipe pédagogique, à mettre les acteurs de l’éducation dans de meilleures conditions de vie et de travail par des moyens additionnels par le biais de partenaires ou par nos propres ressources, sachant que la participation des parents d’élèves reste insuffisante pour résoudre les problèmes de l’école

Pour les bons résultats obtenus cette année, elle déclare : « De nos jours il est rare d’avoir 100% au CFEE et à l’entrée en 6ème. Ce que notre établissement a réussi. Nous rendons grâce au Tout-Puissant qui nous l’a accordé cette année ». Sans pour autant dissimuler le rôle joué par les partenaires de l’école, la présidente du CGE et les membres du comité remercient le maire Moussa SY pour sa contribution, le délégué de quartier Birane LY, le doyen Dia, messieurs Cissokho et Oumar Gueye, tous les partenaires de l’école et les habitants du quartier que nous associons à ces résultats pour l’assistance et les encouragements. « Nous avons sentis leur présence et cela nous a beaucoup encouragé et aidé dans le travail » balance la présidente du comité.

Maintenir le cap est aussi une préoccupation du CGE. Ce qui pousse Mme Ndiaye à s’engager dans une vision de pérennisation de ce résultat qui sera davantage redoubler pour améliorer les conditions et garder le niveau de l’excellence qu’a visé et obtenu notre établissement. Madame Ndeye Ndiaye Sarr précise qu’elle ne compte pas seulement sur l’appui de la municipalité et du Maire, vu l’immense mission de ce dernier et ses priorités envers l’éducation et la formation de

la commune qui compte 24 écoles élémentaires publiques.

Le travail abattu par le CGE a été aussi mis en exergue : « Concernant les réalisations de notre comité de gestion en entrant dans l’enceinte de notre établissement vous vous rendrez compte, ici avant nous manquions de fenêtres, les portes étaient en état de délabrements avancé mais aujourd’hui tout cela est derrière nous grâce aux efforts du Comité de Gestion de l’Ecole et ses partenaires. Nous pouvons aussi compter comme réalisation, la remise à neuf de l’établissement avec la repeinte des classes, des tableaux, une pompe, et même une dalle », renseigne la présidente.

« Nous avons aussi pour priorité, pour une école comme la nôtre de plus de 500 élèves et une équipe pédagogique composée en majorité de femmes, la construction de blocs sanitaires pour le personnel. Nous savons que les moyens du comité ne peuvent pas le faire mais nous croyons qu’un partenaire voudra bien nous aider à atteindre cet objectif. Ce projet existe et certains partenaires sollicités comme la Commune d’ailleurs, entendent nous accompagner. Nous avons eu écho que notre établissement est pris en compte par la mairie dans son budget. Cependant, je n’en suis pas sûre. Nos charges sont énormes. Il y a la prise en charge d’une femme de charge, le nettoyage et le ramassage des ordures et nous appelons la municipalité à nous venir en aide dans ce sens »martèle la présidente.

 

Propos recueillis par :

Séraphin DIEDHIOU

Mariama NIANG

 

Related posts