Parcelles Assainies : Les festivités des vingt ans de la commune démarrent aujourd’hui

Parcelles Assainies : Les festivités des vingt ans de la commune démarrent aujourd’hui

La commune des Parcelles Assainies célèbre ses vingt ans. Le démarrage des festivités a été lancé hier par le ministre de la Gouvernance locale, Abdoulaye Diouf Sarr. Les activités commémoratives se dérouleront sur six mois. Panels, expositions, activités sportives et culturelles, etc., seront au menu.

C’est parti pour six mois de festivités. Jusqu’au mois de décembre prochain, la commune des Parcelles Assainies (Pa) vivra aux rythmes de panels, de réflexions, d’expositions, de remises de distinctions et de manifestations sportives et culturelles. Cette agglomération, peuplée par près de 160. 000 habitants, est devenue commune suite à la réforme de 1996 portant création des communes d’arrondissement. Elle célèbre ses vingt ans d’existence. Les activités commémoratives ont été lancées par le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, sur invitation du maire Moussa Sy. Ont également marqué de leur présence cette cérémonie, le maire de Dakar, Khalifa Sall, le député libéral Doudou Wade, mais aussi les anciens maires Mohamed Tété Diédhiou et Mbaye Ndiaye. « L’initiative que vous avez prise de commémorer les vingt ans d’existence des Parcelles Assainies est excellente, de mon point de vue, car vous offrez au Parcellois mais également à tous les amis et partenaires de votre commune, l’opportunité de réfléchir sur la trajectoire et les défis de votre cité », a soutenu Abdoulaye Diouf Sarr. Selon lui, le thème choisi, « Les Parcelles Assainies : hier, aujourd’hui et demain », est très évocateur à cet égard. Le ministre de la Gouvernance locale s’est dit aujourd’hui fier de ce que sont devenues les Parcelles Assainies : « une grande commune qui a su préserver son homogénéité, malgré le vicissitudes du temps ».

« En effet, les Parcelles Assainies constituent l’une des communes de la région de Dakar les plus importantes au regard de sa démographie, du nombre de ses établissements humains et au vu de ses ambitions », a estimé le maire de Yoff.

A l’en croire, à la faveur de la loi n°2013-10 du 28 décembre 2013 portant Code des collectivités locales, les Parcelles Assainies sont devenues une commune de droit commun avec des compétences élargies, plus de dignité et de liberté d’action, mais également avec davantage d’opportunités de ressources.

Réforme de 1996
« En initiant cette reforme, le président de la République Macky Sall a justement souhaité donner aux collectivités locales de base leur pleine dignité mais aussi promouvoir l’équité entre les territoires », a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr, tout en reconnaissant « certaines difficultés inhérentes à tout processus de changement ». Le ministre de la Gouvernance locale a promis le soutien de son département pour la réussite de ces manifestations, car, a-t-il dit, cette célébration est celle de la décentralisation et du développement local. C’est aussi, pour lui, celle de l’ensemble des communes nées il y a vingt ans.

De son côté, le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, a estimé que les vingt ans de la commune des Parcelles Assainies sont les vingt ans de la réforme de 1996 « qui fut une réforme majeure, historique ».

Selon lui, c’est en 1996 que les collectivités locales ont eu leur autonomie d’administration. « Cette loi a consacré la fin de la tutelle, l’autonomisation et la responsabilisation des collectivités locales, l’ancrage définitif et irréversible de la décentralisation dans ce pays. C’est pourquoi cette manifestation est opportune », a laissé entendre le maire de Dakar, non sans magnifier la présence du ministre Abdoulaye Diouf Sarr qu’il considère comme l’expression d’une volonté de consolider, de raffermir l’Acte 3 en rapport et en accord avec les autorités locales. « Cette commémoration devrait être l’occasion pour chacune de nos collectivités locales de faire le point du chemin parcouru. Mais je suis sûr que le gouvernement, à travers le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, dans l’évaluation continue de ce qui se fait, dans l’appréciation de l’Acte 3, s’inspira des méthodes, de l’approche, des processus de 96 pour que tout ceci soit inclusif pour être efficace », a mentionné le maire de Dakar.

Moussa Sy, maire des Parcelles Assainies : « Remonter l’histoire de notre commune depuis sa création »
La commémoration des vingt ans des Parcelles Assainies est pour Moussa Sy une « occasion de remonter l’histoire de notre commune depuis sa création, de faire l’état des réalisations effectuées à ce jour, de réfléchir et d’imaginer ensemble son futur ».

Selon le maire des Parcelles Assainies, il ne s’agira pas de faire un bilan. D’autres occasions se présenteront pour cela. A l’en croire, des spécialistes seront conviés pour éplucher des thèmes liés à l’urbanisme, l’éducation, la sécurité, la formation, l’environnement, la microfinance, l’hygiène, le financement des projets, les sports, le transport, la culture, l’assainissement, etc. Le responsable municipal a toutefois précisé que l’assainissement, la mobilité urbaine et les transports ne relèvent pas de leurs compétences, mais constituent de véritables casse-tête pour la municipalité et les populations en souffrent énormément.

Nd. M. SECK et S. M. Sy CISSE

http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-37-00/item/52337-parcelles-assainies-les-festivites-des-vingt-ans-de-la-commune-demarrent-aujourd-hui.html#sthash.dXqeqIvQ.dpuf

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.