Le Conseil Communal de la Jeunesse

Le Conseil Communal de la Jeunesse

Le Conseil Communal de la Jeunesse (CCJ) est une association à caractère local qui dépend du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal (CNJS). Ce dernier est une plateforme communale d’associations de jeunesse.

Au Sénégal, cette structure a été créée conformément aux dispositions de la loi 68 – 08 du 26 mars 1968 et du décret n° 76 – 0040 du 16 janvier 1976, afin de permettre aux organisations de jeunesse qui adhérent aux statuts du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal (CNJS) de participer à l’élaboration des  politiques et programmes nationaux ; de servir d’interface entre la jeunesse et les institutions de l’Etat, les collectivités locales, la société civile, et les partenaires au développement entre autres sur toutes les questions concernant la jeunesse.

Le CNJS fonde son action sur le respect des principes démocratiques de l’Etat mais aussi sur celui de la non-ingérence dans les affaires intérieures des organismes membres. Il s’interdit toute activité politique et est indépendant vis à vis de tout parti politique, de tout groupement confessionnel ou religieux et de tout lobby et groupe de pression

Les organes de base du CNJS sont :

  • le conseil régional de la jeunesse (CRJ)
  • le conseil départemental de la jeunesse (CDJ)
  • le conseil d’arrondissement de la jeunesse (CAJ)
  • le conseil communal de la jeunesse (CCJ)

Pour être membre du Conseil communal de la Jeunesse du Sénégal, il faut exclusivement être de nationalité sénégalaise et être âgé au moins de quinze(15) ans et au plus de trente-cinq (35) ans conformément à la Charte Africaine de la jeunesse ratifiée par notre Etat.

Le Conseil Communal de la Jeunesse a pour missions :

  • de coordonner l’ensemble des projets, programmes et activités de jeunesse ;
  • d’assurer la représentation des jeunes dans les instances de décision et les missions communales et internationales,
  • de promouvoir le renforcement institutionnel et la gouvernance associative des organisations de jeunesse ;
  • de participer à la formation civique, technique et professionnelle des jeunes ;
  • de favoriser l’innovation scientifique et le développement numérique au profit d’une utilisation et d’une promotion saine chez les jeunes ;
  • d’impulser et de coordonner la participation de la jeunesse à des actions de développement communautaire, d’intérêt national ou local;
  • d’entretenir chez les jeunes un esprit de protection de l’environnement et de la nature ;
  • de développer la santé chez les jeunes et de lutter contre les IST/SIDA et la toxicomanie ;
  • d’encourager par ses initiatives, des relations de fraternité, de compréhension mutuelle et de coopération entre les jeunes du Sénégal ;
  • de promouvoir l’équité et l’égalité des genres ;
  • de cultiver chez les jeunes un idéal républicain, un esprit laïc et l’appartenance à une seule Nation ;
  • de promouvoir entre eux et les autres jeunes de l’Afrique et du monde, des sentiments de fraternité et de compréhension mutuelle, en particulier pour le renforcement de l’Union africaine ;
  • de participer à l’élaboration des politiques et programmes nationaux ;
  • d’œuvrer pour le développement social, économique, culturel et sportif de la nation ;
  • de préparer de concert avec la commune et l’ensemble des partenaires, la participation de la jeunesse Parcelles Assainies aux rencontres nationale et internationale ;
  • de servir d’interface entre la jeunesse et la commune des Parcelles Assainies, la société civile, et les partenaires au développement ;
  • d’accompagner les jeunes et leurs organisations afin de développer leurs capacités d’intervention ;
  • de promouvoir la décentralisation des sphères de décisions à tous les échelons en vue d’une bonne harmonisation des politiques et des programmes ;

Le fonctionnement du Conseil Communal de la Jeunesse ( CCJ)

Le Conseil Communal de la Jeunesse  jouit d’une autonomie dans la programmation de ses activités, le choix de ses méthodes d’animation, la définition de ses buts et objectifs et la recherche de solutions à ses problèmes spécifiques.

Toutefois cette autonomie ne doit pas violer les intérêts du CNJS dans ses missions, projets et programmes.

pour la validité des décisions du comité exécutif le quorum requis est la majorité absolue. Si ce quorum n’est pas atteint pour une première convocation, la réunion est renvoyée dans un délai d’un (01) mois au plus tard et pourra dans ce cas délibérer valablement sur le même ordre du jour avec la présence au moins du quart (1/4) des membres du CEC.

Dans l’accomplissement de ses missions, le Conseil Communal de la Jeunesse est habilité à prononcer à l’encontre de ses membres les sanctions suivantes :

  • l’avertissement ;
  • le blâme ;
  • la suspension provisoire ;
  • l’exclusion ;
  • la radiation ;

Le membre incriminé doit être entendu au préalable et la sanction notifiée par écrit à l’intéressé avec ampliations aux instances supérieures et à la tutelle.

La présence aux réunions est obligatoire, les absences doivent être justifiées à l’avance. En cas d’absences répétées non justifiées, les membres de l’instance concernée peuvent prendre des sanctions.

Les différents composants du Conseil Communal

Le Conseil Communal est composé de :

  1. Comité Exécutif
  2. Bureau Exécutif

Le Comité Exécutif

Le Comité exécutif  est l’organe de décision du CCJ. Il est convoqué deux fois par an.

A l’ordre du jour de la deuxième réunion du Comité exécutif Communal  doivent figurer les points suivants :

  • lecture et adoption du procès-verbal de la réunion du comité exécutif
  • discussions et adoption des rapports annuels du CCJ
  • rapport d’activités présenté par le Secrétaire général.
  • bilan financier du Trésorier général

Le Bureau Exécutif

Le Bureau exécutif est l’organe d’exécution du CCJ et il se réunit chaque mois sur convocation de son Président. Il valide la conception et l’élaboration des projets et programmes d’activités soumis au Secrétariat général.

 La composition du Bureau Exécutif

Le bureau exécutif Conseil Communal de la Jeunesse  est composé de :

  • un (01) Président ;
  • un (01) 1er Vice-président chargé de la coordination ;
  • un (01) 2e Vice-président chargé des relations extérieures ;
  • un (01) Secrétaire général ;
  • un (01) Secrétaire général adjoint ;
  • un (01) Trésorier général ;
  • un (01) Trésorier général adjoint ;
  • un (01) Président de la commission des finances.
  • un (01) Président de la commission organisation ;
  • un (01) Président de la commission éducation et formation ;
  • un (01) Président de la commission santé et affaires sociales ;
  • un (01) Président de la commission environnement et développement durable ;
  • un (01) Président de la commission sportive, socio-éducative et culturelle ;
  • un (01) Président de la commission féminine et de la petite enfance ;
  • un (01) Président de la commission communication et information ;
  • un (01) Président de la commission emploi et projets d’insertion ;

Related posts