Docteur Ndeye Khary Ndoye, médecin chef du Centre de Santé Mame Abdou Aziz SY Dabakh des Parcelles Assainies nous parle de la structure de santé qu’elle dirige.

Docteur Ndeye Khary Ndoye, médecin chef du Centre de Santé Mame Abdou Aziz SY Dabakh des Parcelles Assainies nous parle de la structure de santé qu’elle dirige.

Centre Santé Mame Abdou Aziz SY DABAKH

Docteur Ndeye Khary Ndoye, médecin de santé publique, médecin chef du Centre de Santé Mame Abdou Aziz SY Dabakh des Parcelles Assainies nous parle de la structure de santé qu’elle dirige.

L’hôpital MAME ABDOU comme on l’appelle d’habitude affectueusement  a débuté dans les années fin 90. Le nom de MAME BDOU, se rapporte à l’avenue qui a été baptisé MAME ABDOU AZIZ SY et également de la volonté des populations des Parcelles et de l’autorité municipale, mais aussi des autorités administratives qui ont voulu que le centre porte ce nom.

L’hôpital est constitué de médecins recrutés parmi lesquels il y’a le médecin chef qui est un médecin de santé publique, un diabétologue, un cardiologue, un urgentiste qui s’occupe de gériatrie, un gynécologue, un chirurgien-dentiste et une pharmacienne.

Ce sont ces médecins qui sont recrutés mais le nombre de malades que nous recevons quotidiennement, il y’a d’autres médecins qui viennent pour faire la consultation dans la journée et d’autres le soir. En plus de ces médecins généralistes qui font la consultation, nous avons aussi des spécialistes qui viennent faire des prestations.

L’hôpital Mame Abdou fonctionne comme toutes les structures de santé, on y pratique des consultations dans les spécialités que nous avons : la consultation générale, la maternité, que dirige un gynécologue qui est recruté par l’Etat du Sénégal et qui est mis à la disposition du centre de santé.

C’est en effet une centaine de patients par jour de plus 150 par jour qui viennent se faire consulter ici.

Nous faisons tout pour rapprocher les spécialités auprès des populations. Actuellement quand un patient vient au centre de santé MAME ABDOU, il y trouve un cardiologue, un dermatologue, un urologue, un néphrologue, un ORL à des prix raisonnable.  Le défi du centre s’est de rapprocher les spécialistes de santé auprès des populations,  le centre est là pour la population, il faut qu’elle soit satisfaite du service rendu. Tout le monde ne peut pas être satisfait c’est la volonté divine mais quand même nous essayons de faire de notre mieux pour satisfaire tout le monde.  Dans ce sens le renforcement du plateau technique devient une nécessité ainsi que l’amélioration de l’accueil des patients, avoir une bonne dotation en médicaments pour que le centre fonctionne selon les normes tels sont les défis que nous comptons relevés à notre niveau. Mais il faut s’en dire que cela ne pourra se faire sans l’appui de l’autorité municipale et des populations des Parcelles  Assainies.

Related posts